Nouvelles sur les troubles mentaux post-partum

Grossesse : la dépression post-partum peut-être dangereuse pour l’enfant

Des symptômes dépressifs qui apparaissent quelques semaines après l’accouchement et qui persistent… C’est ce qu’on appelle la dépression post-partum. Elle concernerait entre 10 et 25% des femmes, et ne doit pas être confondue avec le baby blues, beaucoup plus répandu, mais qui intervient dans les jours suivant l’accouchement. Des chercheurs britanniques de l’université d’Oxford se sont intéressés aux conséquences de cet état dépressif sur les enfants. Les résultats de leur recherche montrent que si une mère a des symptômes post-partum sévères qui durent, le risque que l’enfant ait des problèmes de comportements est plus élevé autour de 3 ans et demi. Plus tard, l’enfant devenu adolescent peut aussi avoir des problèmes dépressifs. Leurs résultats ont été publiés dans la rubrique psychiatrie du Journal of the American Medical Association.

Article sur Pourquoi Docteur, 1er février 2018

Selon une nouvelle étude britannique, la dépression post-partum (qui toucherait environ 10 % des femmes) pourrait nuire aux relations mère-enfant ainsi qu’aux relations grand-mère-petits-enfants.

Article sur Topsante.com, 25 février 2018

Comment les antécédents familiaux augmentent le risque de troubles psychiatriques après la grossesse

Selon une nouvelle recherche, le risque pour une jeune mère de souffrir de troubles psychiatriques post-partum augmente lorsqu’un membre de sa famille proche souffre d’un trouble psychiatrique, en particulier d’un trouble bipolaire.

Article sur Pourquoi Docteur, 19 mai 2018

La dépression post-partum serait aussi liée à la douleur après l’accouchement

Contrairement à ce que l’on pensait jusqu’ici, la douleur ne doit pas seulement être gérée pendant l’accouchement, mais aussi après la délivrance. Les femmes qui ne sont pas bien encadrées à ce niveau-là ont plus de risques de souffrir d’une dépression post-partum, selon une nouvelle étude.

Article sur Pourquoi Docteur, 15 octobre 2018

La dépression post-natale d’un père affecte sa fille à l’âge adulte

Après l’accouchement, 10 à 15% des mères souffrent d’une dépression. Si ce phénomène est bien connu, qu’en est-il des pères ? Comment se sentent-ils après la naissance de leur enfant ? D’après une étude britannique parue dans la revue JAMA Psychiatry, les jeunes mamans ne seraient pas les seules à être mentalement impactées puisque près d’un père sur 20 souffrirait d’une dépression après l’arrivée d’un bébé. Si ce dernier est une fille, elle en sera alors probablement affectée à l’arrivée à l’âge adulte.

Article sur Pourquoi Docteur, 30 décembre 2018

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s