Film : Demain et tous les autres jours

Film sorti en 2017:

La mère de Mathilde n’est pas un roc, c’est un fétu qui menace sans cesse de sombrer, auquel l’enfant s’accroche pourtant afin de survivre au perpétuel naufrage qu’est leur vie commune. Un fétu en­voûtant qui sait, de temps à autre, se conformer assez aux attentes du monde pour que sa fille en soit fière (très belle séquence de ­rencontre entre psychologue – la toujours imprévisible India Hair –, mère et enfant), qui garde en ­réserve toujours un grain de ­raison, histoire de ne pas désespérer sa descendance.

Reste que la logique de la maladie est inéluctable. Tout le monde le sait, la patiente, sa fille et le public. Pour conjurer la malédiction, ­Mathilde sort à son tour de la ­rationalité, emportant le film avec elle. Ce qui aurait pu être une étude de cas psychiatrique verse dans le conte de fées.

« Demain et tous les autres jours » : Noémie Lvovsky flirte avec la folie, Le Monde, 27 septembre 2017

Bande annonce:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s