Les mères ayant souffert de dépression ne sont pas synchronisées avec leurs enfants

La dépression est-elle un problème de synchronisation cardiaque?

Le cœur des mères qui ont souffert de dépression au cours de leur vie ne réagit pas aux émotions comme celui de leurs enfants. Un défaut de synchronicité qui pourrait expliquer la transmission familiale du trouble mental.

L’environnement familial joue un rôle très important dans l’étiologie du trouble dépressif majeur –avoir une mère dépressive augmente ainsi considérablement le risque de souffrir soi-même un jour de dépression. Une étude, en passe d’être publiée dans la revue Journal of Child Psychology and Psychiatry, observe que les mères ayant des antécédents de dépression ne sont pas physiologiquement synchronisées avec leurs enfants.

Menée une équipe de chercheurs de l’Université d’État de New York à Binghamton, dirigée par Brandon Gibb, cette étude est la première à mettre en lumière un aspect biologique d’une caractéristique centrale de la dépression: les problèmes affectifs et relationnels.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s