Formations en France concernant la parentalité et la maladie mentale / les dépendances

Je viens de voir trois formations offertes cette année 2016 concernant l’impact de la maladie mentale parentale ou des dépendances parentales sur les enfants et sur l’intervention auprès de ces familles.

Voici les informations les plus importantes à propos de ces formations, classées en ordre chronologique:

Parentalité et dépendances: Quels troubles pour les enfants de ces familles? Quelles prises en charge?

Du 23 au 25 mai

Effets des addictions des parents sur le développement et le quotidien des enfants.

Les professionnels de l’enfance sont amenés à intervenir auprès d’enfants dont les parents présentent des addictions ou dépendances : alcoolisations, prises de toxiques, polytoxicomanies qui entravent leurs fonctions parentales. Comment aborder ces situations complexes qui nécessitent une compréhension des différents liens qui unissent les sujets aux produits et à leur entourage.

Les enfants et la maladie mentale de leur(s) parent(s)

Quatre sessions de 2 jours entre le 15 septembre et le 16 décembre

Répercussions psychiatriques et construction psychique : comment envisager la relation parents-enfant dans les contextes de maladie mentale ?

De la petite enfance à l’adolescence, jusqu’à l’entrée dans l’âge adulte, comment les enfants se construisent-ils quand leur mère, leur père (ou les deux ) souffre de troubles psychiatriques ? Quel est le retentissement des pathologies mentales sur la structuration psychique, au regard de ce dont un enfant a besoin aux différents moments de sa vie ? Sécurité, prévisibilité pour un tout-petit, ouverture au monde au fil des années, fiabilité et solidité à l’adolescence… Quelles questions et difficultés rencontrent les professionnels qui soignent les uns, prennent soin des autres ? Quelles modalités de prise en charge peuvent être mises en œuvre selon les fonctions et les services de chacun ?

Les dépressions parentales : clinique et enjeux

Deux modules de 2 jours du 10 octobre au 8 novembre

Définition, dépistage et prises en charge des dépressions parentales et de leurs implications dans la construction des liens parents-enfants et dans le développement du bébé.

Les dépressions parentales constituent un véritable enjeu de santé publique. Bien que la prévalence en soit considérable, elles restent largement méconnues des professionnels de terrain. Il est donc tout à fait important d’en préciser les contours cliniques et les bases thérapeutiques. L’enjeu est également du côté des liens parents-enfant et du développement de l’enfant. Les effets néfastes de la dépression parentale se retrouvent sur l’instauration des premiers accordages avec le bébé, mais aussi sur les maturations cognitive et psycho-affective de l’enfant.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s