Introduction: la maladie mentale d’un parent

La maladie mentale d’un parent représente un risque pour les enfants dans la famille. Ces enfants ont un risque plus important de développer une maladie mentale que les autres enfants.

Le risque est particulièrement élevé quand la maladie du parent est de type maniaco-dépressive, schizophrénique, alcoolique ou la consommation de drogues ou est une dépression majeure. Quand les deux parents sont malades le risque est encore plus grand que l’enfant deviennent mentalement malade.

Le risque peut être hérité des parents par les gènes. Certains des risques viennent aussi des comportements ou de l’humeur du parent. Les désordres mentaux peuvent empêcher les parents d’apporter l’amour et l’accompagnement nécessaire pour un développement sain de l’enfant. Un environnement familial inconsistant et imprévisible contribue aux maladies psychiatriques chez les enfants. La maladie mentale peut affecter le mariage et les capacités parentales du couple, ce qui à son tour affecte l’enfant.

Certaines choses positives ou protectrices peuvent diminuer les risques pour les enfants, notamment :

  • Les enfants savent que leurs parents sont malades et que les enfants ne sont pas à blâmer.
  • Un environnement stable à la maison.
  • Le sentiment d’être aimé par le parent malade.
  • Une personnalité naturellement stable et heureuse chez l’enfant.
  • Une force intérieure et de bonnes capacités à faire face chez l’enfant.
  • Une relation forte avec un adulte sain.
  • Des amis.
  • Intérêt et succès à l’école.
  • Autres centres d’intérêts à l’extérieure chez l’enfant.
  • Aide provenant de l’extérieure de la famille pour améliorer l’environnement familial (par exemple, thérapie de couple ou un cours pour le travail de parent).

Les professionnels médicaux, de la santé mentale ou des services sociaux travaillant avec des adultes mentalement malades ont besoin de se renseigner au sujet des enfants et adolescents, spécialement au sujet de leur santé mentale et de leur développement émotionnel. Il est souvent utile pour ceux jeunes d’être envoyé chez un psychiatre pour enfant et adolescent pour une évaluation.

Un suivi psychiatrique individuel ou familial peut aider au développement sain d’un enfant malgré le problème de la maladie psychiatrique du parent. Le psychiatre pour enfant et adolescent peut aider la famille à travailler avec les éléments positifs à la maison et les forces naturelles de l’enfant. Avec le traitement, la famille peut apprendre les moyens de diminuer les effets de la maladie mentale du parent sur l’enfant.

Malheureusement, les familles, les professionnels et la société portent souvent la plus grande attention au parent malade et ignorent les enfants dans la famille. Apporter plus d’attention et de soutien aux enfants d’un parent malade mental est un important moyen de prévenir la maladie mentale de passer d’une génération à une autre.

Lien vers le texte original anglais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s